Rencontrez Raymond Wang : une jeune scientifique de renommée mondiale

Dim, 2015-05-24 19:06 -- Jessie MacAlpine
1) Pourquoi aimes-tu les sciences?
 
Les sciences et la technologie permettent à quiconque ayant une bonne idée de s’attaquer à un des nombreux problèmes auxquels fait face notre société d’aujourd’hui. Les sciences nous permettent aussi d'acquérir une meilleure compréhension de notre monde, et elles nous donnent la possibilité de tirer profit de cette compréhension pour mettre au point des solutions concrètes afin d’améliorer la vie des gens. Je pense que c’est cet aspect particulier des sciences qui a particulièrement inspiré ma recherche au fil des ans.
 
Pour moi, faire des sciences a toujours été synonyme avec résoudre des problèmes authentiques. J’ai commencé mon aventure en sciences et en technologie lorsque j’ai commencé pour la première fois à tenter de trouver des solutions à la crise de l’énergie. Après avoir écouté le bruit de la pluie tombant sur le toit de ma maison un soir, j’ai été immédiatement inspiré pour concevoir ma première invention : le Weather Harvester. Il s’agissait essentiellement d’un toit piézoélectrique qui tirait profit de l’énergie générée lors de l'impact des précipitations et de l'énergie cinétique du vent pour produire de l'électricité pour la maison. Par la suite, j’ai conçu une attelle intelligente pour soutenir les genoux des patients qui en ont besoin après avoir vu la difficulté qu’avaient certains membres de ma famille à monter des escaliers. L’an passé, je me suis attaqué à la question de l'assainissement urbain en inventant une poubelle extérieure autonettoyante. Je continue, bien entendu, à peaufiner ces inventions. Cette année, je me suis concentré sur l'amélioration de la circulation de l'air dans les cabines des avions où voyagent des milliards de personnes par année.
 
Pour moi cependant, l’attrait pour les sciences n’est pas nécessairement le produit final. Le périple pour y arriver est tout aussi important. Chaque fois que je fais de la recherche scientifique, je découvre quelque chose de nouveau et d’intéressant. Cette année, par exemple, j’ai appris des tas de choses à propos de la dynamique des fluides, j’ai joué avec les nombres et j’ai manipulé des équations aux dérivées partielles dans mes simulations, et enfin j’ai conçu un prototype fonctionnel de ma cabine de l'avion. J’étais constamment à l’affût de surprises passionnantes. Bien sûr, à la fin de tout cela, rien ne vaut l’expérience de partager mon travail avec le monde entier à l’occasion des expo-sciences!
 
2) As-tu des souvenirs de tes premiers pas en sciences lorsque tu étais tout jeune?
 
Certainement! Quand j’étais très jeune, je me souviens d’avoir passé des heures à essayer de construire des structures à l’aide de LEGO en tentant de reproduire les objets qui m’entouraient. En fait, c’est une des raisons pour laquelle je me suis intéressé au domaine de l’aviation pour mon projet cette année. Par miracle, j’ai retrouvé une photo d’un avion que j’avais fabriqué à l’école et qui traînait encore dans la maison!
 
3) Peux-tu nous dire quelque chose qui est vraiment cool à ton sujet?
 
Bien, j’ai plusieurs autres intérêts en plus des sciences, y compris la musique. J’aime jouer du piano et je suis un clarinettiste dans l’Harmonie nationale des jeunes.

Un fait particulièrement intéressant à propos de moi a ses racines dans les expo-sciences. Je dirige un organisme à but non lucratif enregistré au niveau fédéral appelé Sustainable Youth Canada, qui vise à amener les jeunes de partout au pays à participer à la mise en œuvre de mesures pour assurer la durabilité de l'environnement et de l'énergie. L’organisme a été fondé à la suite d’une rencontre avec quelques anciennes et anciens de l’ESPC que j’avais connus à Toronto et Charlottetown. Ils font maintenant partie du conseil d’administration. Après environ un an de fonctionnement, nous avons maintenant des filiales à travers le pays, y compris à Toronto, Ottawa, Vancouver, et plus encore. N’hésitez pas à lire au sujet de cet organisme!

4) Si tu avais un message pour les jeunes scientifiques d'aujourd'hui, que leur dirais-tu?

Je pense que je peux parler au nom de tous les jeunes scientifiques en disant que lorsqu’on fait ce genre de recherche scientifique, on est sans contredit confronté à de nombreux obstacles. Par contre, notre génération a accès à de nombreuses ressources nous permettant, par exemple, d’avoir accès rapidement à des experts de l'industrie à travers le monde, ou de consulter instantanément des milliers de revues scientifiques dans les bases de données en ligne. Il est ainsi possible de surmonter les plus gros obstacles qui semblent infranchissables. 
 
À tous les jeunes scientifiques, je vous dis que si vous avez une idée géniale, allez-y et foncez! N’abandonnez pas tout simplement parce qu’il y a des défis le long du chemin. Tant que vous avez de la détermination et que vous continuez à innover, tout est possible!
 
5) Les expo-sciences, ça représente quoi pour toi?
 
Les expo-sciences ont changé ma vie. Depuis que j’ai participé à ma première ESPC en 2011, j’ai toujours été ébloui par l’énergie qui ressort lorsqu’on réunit plusieurs gens qui ont la même passion et qui veulent avoir un impact positif sur notre monde. Ce n’est pas tous les jours que vous rencontrez des jeunes de votre âge, de plusieurs origines, qui repoussent les limites de la technologie et de la médecine grâce à la science. Je crois que c’est cet échange avec des jeunes de mon âge et avec les juges qui sont experts dans leur domaine qui fait que la participation aux expo-sciences est sans égal.
 
Ce que bien des gens ont du mal à comprendre, c’est qu’il y a beaucoup plus de facettes à l’expo-sciences que ce que l’on voit de prime abord. Il est bien certainement évident que d’entreprendre un projet implique d’utiliser la méthode scientifique ou le processus de résolution de problèmes technologiques. Par surcroît, il y a des tonnes de bénéfices que j’en retire qui n’aurait pas été accessible dans une salle de classe traditionnelle, que ce soit la façon d’effectuer un examen approprié de la littérature scientifique, la communication efficace des idées maîtresses du projet, ou la chance de se lier d’amitié avec des gens incroyables des quatre coins de la planète. Je ne peux penser à aucune autre initiative dans ce pays qui offre le même genre d'expérience qui nous permet de nous ouvrir sur le monde.
 
Je suis très reconnaissant du travail accompli par les organismes comme Sciences jeunesse Canada et BC Science Fair Foundation, pour l’organisation des expo-sciences pendant toutes ces années. Ce fut un honneur pour moi de faire partie de l’Équipe Canada-ISEF cette année. Il est impossible de pleinement décrire à quel point cette expérience était incroyable. Notre équipe canadienne, bien que petite, a été en mesure de remporter 2 des 3 premières places dans le monde entier et de récolter plus de 200 000 $ en bourses. Ces résultats témoignent du très haut calibre de la jeunesse scientifique canadienne. Ce genre d’expériences inégalées témoignent du fait qu’il est essentiel de continuer à soutenir les expo-sciences, que ce soit au Canada ou partout dans le monde. 
Raymond_2
Raymond_1